LE MARCHÉ DU CHÔMAGE

La réforme du code du travail, si elle devait être votée par les parlementaires, aurait pour conséquence de flexibiliser (encore) les horaires et salaires des travailleurs. Si l’UMP avait essayé de faire passer un tel projet de loi – en procédure accélérée, en plus – nous aurions été des millions dans la rue !

> regarder la chronique sur Mediapart [accès abonnés]
> voir le clip sur dailymotion / youtube

CONTEXTE
Le projet de loi qui est actuellement en cours de discussion à l’Assemblée nationale fait suite à l’Accord national interprofessionnel (ANI) signé le 11 janvier 2013 entre ceux qu’il est convenu d’appeler « les partenaires sociaux ». Il y est question de modifier en profondeur le droit du travail. Si le texte est adopté, ces changements auront de lourdes conséquences pour les salariés – en particulier ceux dont l’entreprise aura conclu un « accord de maintien dans l’emploi ». Le texte de l’ANI est téléchargeable ici (voir aussi l’annexe à l’article 18) et le projet de loi est là. Prenez le temps de les parcourir, afin de vous rendre compte par vous-même de la gravité des atteintes portées aux droits des salariés.
Les explications vidéos de G. Filoche (PS) sur le texte de l’ANI valent aussi la peine d’être regardées, car elle sont aussi expressives qu’exhaustives.

LE MARCHÉ DU CHÔMAGE
Paroles et musique : la Parisienne Libérée

Bienvenus mesdames et messieurs
Approchez n’ayez pas peur
À tarif avantageux
Découvrez nos gammes de chômeurs

Profitez d’un essai gratuit
« Saisonniers, intérimaires »
Sur des millions de produits
On sait comment vous satisfaire

Allez approchez mesdames et messieurs
Approchez !
Sur le marché du chômage

Acheter c’est pas dommage !

Bienvenus dans la grande braderie
Du chômeur à petit prix
Tout pour vos licenciements
Au rabais, évidemment

La foire aux chômeurs pas chers
Vend aussi du temps partiel
Avec lettre volontaire
De dérogation personnelle

Du sans-emploi en promo
Si vous nous prenez un lot
Même pour votre conso perso
Le prix du détail au prix d’gros

Allez approchez mesdames et messieurs
Approchez !
Sur le marché du chômage

Y’a toutes les tailles et tous les âges !
Bienvenus dans la grande braderie
Du chômeur à petit prix
Tout pour vos licenciements
Au rabais, évidemment

Grâce aux accords de maintien
Il y a du nouveau sur le marché
Approchez vous ne risquez rien
Tous nos produits sont vaccinés

Finies les épidémies
Et les fièvres prud’homales
Depuis qu’on a interdit
Tous les accès du tribunal

Allez approchez mesdames et messieurs
Approchez !
Sur le marché du chômage

Chaque jour de nouveaux arrivages !

Bienvenus dans la grande braderie
Du chômeur à petit prix
Tout pour vos licenciements
Au rabais, évidemment

Opération exclusive
Choisissez dès maintenant
Sans procédure collective
L’ordre de vos licenciements

Et pour chaque vieux acheté
Grâce à notre offre couplée
Un chômeur de 26 ans
Vous sera remis gracieusement

Allez approchez mesdames et messieurs
Approchez !
Sur le marché du chômage

On vous paye même les charges !

Bienvenus dans la grande braderie
Du chômeur à petit prix
Tout pour vos licenciements
Au rabais, évidemment

SOURCES DES CITATIONS
Interview d’Emmanuel Maurel – 05.03.13 – l’Humanité
http://youtu.be/pODQcn7Ln3I

Interview de M.-N. Lienemann sur Public Sénat – 05.03.13
http://www.publicsenat.fr/vod/le-19h/invitee-marie-noelle-lienemann/marie-noelle-lienemann,benoit-roger-vasselin,stephane-lardy,bernard-van-craeynest,/128913

Interview de F. Hollande sur France 2 – 28.03.13
http://www.dailymotion.com/video/xykk6b_entretien-du-president-de-la-republique-sur-france-2_news

Le journal que lit Mimoso dans le clip, c’est bien sûr Siné Mensuel
http://www.sinemensuel.com/

3 réflexions au sujet de « LE MARCHÉ DU CHÔMAGE »

  1. Maximilien 78

    On retrouve dans cette chanson la tonalité des meilleures chansons produites sous l’ère de Sarkoléon , hélas trois fois hélas car on espérait autre chose du changement, lorsqu’on était encore euphorique, et de de bonne humeur…
     » qu’on rêvait follement sous le coup d’une émotion qui balance, d’un sentiment d’alternance lorsqu’on pensait pouvoir enfin respirer…
    On était tellement heureux, tellement ! quand on pensait changer de saison. »

    Et puis voilà, vos airs nous sont encore nécessaires. Heureusement votre parole agit comme un baume , on va tenir le coup et ne pas se résigner!

    Merci

  2. LPL

    @maximilien 78 – merci pour votre message. Eh oui, le printemps passé est bien loin… mais le prochain arrive, et nous appartient !

  3. S-aile

    L’ANI ? quoi l’ANI ? Mais (presque) tous les syndicats sont d’accord, c’est forcément une grande avancée, souple et experte ! Non, ne regardez pas par là, le chômage est chose trop sérieuse, il faut des experts et les mots sont trop compliqués pour que vous puissiez comprendre. Laissez cela et faites-nous confiance. Venez, Approchez Mesdames et Messieurs, c’est plutôt ici que ça se passe, voyez la translucide transparence transpatrimoniale.
    Non, ne vous occupez pas de cela, regardez plutôt notre spirale de clarté qui « dévoue ce maudit animal, Ce pelé, ce galeux, d’où venait tout [notre] mal ». « Dans la spirale » hypnotique, il est si bon de « crier Haro sur le baudet »…
    Merci LPL ! l’hiver est rude et votre voix douce nous en conte les frimas. Mais le printemps arrive et j’espère, de tout coeur, que votre voix pourra nous chanter la sève renaissante d’un peuple qui sort de son hibernation.

[COMMENTAIRES FERMÉS]