DÉCOMPTES PUBLICS

Portrait sonore de François Hollande sur le thème des comptes et des décomptes : comptes à rebours, comptes à rendre, cour des comptes… Raymond Barre, sors de ce corps !

Ce clip constitue la suite du portrait chanté consacré au candidat en avril 2012 (à revoir ici). A l’époque, il nous avait prévenus : demain était un autre jour. Aujourd’hui, on apprend que le futur, c’est maintenant. Tic, tac, tic, tac…

> regarder la chronique sur Mediapart [accès abonnés]
> voir le clip sur dailymotion / youtube

DÉCOMPTES PUBLICS (portrait sonore)
Documentation : Mimoso / montage et musique : la Parisienne Libérée

SOURCES DES CITATIONS
Discours de F. Hollande – Ouverture du Forum Nouveau Monde à l’OCDE – 17 avril 2013
http://www.dailymotion.com/video/xz35ar_discours-d-ouverture-du-forum-nouveau-monde_news

Promotion Voltaire – documentaire de Samir Tounsi et Pierre Jean-Zami
http://paris-ile-de-france.france3.fr/2013/04/17/revoir-le-documentaire-promotion-voltaire-236331.html

3 réflexions au sujet de « DÉCOMPTES PUBLICS »

  1. 1internaute

    Magistrat à la Cour des Comptes, Hollande a au moins le mérite de libérer le pays du joug banquier. La sortie d’esclavage n’est possible qu’à ce prix. Heureusement que les socialistes ont gagné les élections car il n’y avait qu’eux pour faire passer une telle pilule. Ce qui est étonnant c’est que les socialistes faisaient régulièrement l’apologie de la Dette dans les medias. Mais pas Hollande, sans doute, car il savait comment fonctionne le Budget. Là où Hollande est kamikaze, c’est qu’à vouloir aller vite, il va démolir plein d’emplois, car si le pouvoir d’achat est cassé par les impôts, l’économie est paralysée. C’est peut être pour cela qu’il a créé les emplois et contrats « d’avenir »: Forcer l’embauche alors que le marché la détruit. Mais est-ce que ça va marcher? Les contrats d’avenir vont surtout se faire dans les administrations, plombant de nouveau le Budget, ce n’est pas très logique. Le sujet qui mériterait d’être abordé c’est l’absurdité de notre système de retraites: On fait venir des migrants pour cotiser, comme s’ils trouveraient forcément du travail ici. Et plus il y a de retraités, plus on fait venir des « cotisants ». En réalité, seuls les travailleurs peuvent cotiser. Sans vraie réforme des retraites (par diminution des retraites versées et diminution du nombre de cotisants) on ne pourra pas équilibrer le budget. Des savants se félicitaient il y a dix ans du prolongement de la vie. Qu’ils se félicitent. Ils auraient dû prévoir les conséquences économiques dans un système par répartition.

  2. JC Charitat

    Très bonne approche, Barre qui cumulait à l’époque ses fonctions et une chaire à la Sorbonne (ou des « remplaçants » nous lisaient son « œuvre ») , précurseur du libéralisme éco avec Giscard qui dans le même temps privatisait la monnaie et lançait son emprunt sur l’or.
    C’est bien cette génération qui engendre la « politique » comptable dont nos dirigeants actuels sont issus (un ancien de la sorbonne des années 75)

  3. brisedemer

    Et derrière cette gestion du pays en petit comptable , petit boutiquier, de plus en plus de gens qui vivent et meurent dans et de la rue, de plus en plus de gens qui meurent des suites de la dégradation, réduction ou disparition du système de santé, qui entraine une multiplication des erreurs professionnelles à tous niveaux, des défauts de soins de tous ordres. Derrière des chiffres et l’obsession des bons comptes à défaut d’un bon projet de société, des vies humaines de plus en plus et inutilement sacrifiées parce que l’argent quand on en manque, sur le fond un Etat a toujours la possibilité de le fabriquer.
    La gestion hollande, ou
    le péril bourgeois passolinien dans sa plus laide et inhumaine expression ?

[COMMENTAIRES FERMÉS]