LA RÉNOVATION, C’EST TOUTE UNE TRADITION !

Il parait que le gouvernement veut moderniser la vie politique…

La rénovation, c’est toute une tradition ! – la Parisienne Libérée from la parisienne liberee on Vimeo.

> lien vers l’article de Mediapart [accès abonnés]

> lien vers la vidéo dailymotion

LA RÉNOVATION, C’EST TOUTE UNE TRADITION !
Paroles et musique : la Parisienne Libérée

[Extraits du portrait de Jean-Marc Ayrault dans l'émission Face à la presse – INA / France 3 – 1987]

« Sur le plan des institutions, le maire de Saint-Herblain est partisan d’une réforme de la constitution : mandat présidentiel à 5 ans, et surtout suppression de la dualité au niveau de l’exécutif. En clair, le président doit diriger les affaires du pays, il n’y aura plus de premier ministre, le parlement verra son rôle de contrôle considérablement renforcé, et ce parlement ne pourra être dissous. »

Quand il s’agit de rénover
Certains ont de bonnes idées
Ils feraient mieux de les appliquer
Dans les plus brefs délais…

Quand il s’agit de tout changer
Les parlementarités*
Ont vite fait de s’oublier
Pour monter l’escalier (bis)

LA RÉNOVATION,
C’EST TOUTE UNE TRADITION !

« À l’occasion de l’élaboration de la plateforme socialiste pour ces présidentielles, il considère que certaines propositions sont timides et insuffisantes. Il faut, souligne-t-il, gagner la bataille de la croissance, ce qui implique un partage équitable des richesses. Pas question d’accepter la fatalité des laissés-pour-compte. Le PS reste et restera un parti de gauche, il est impensable d’envisager une évolution vers le centre. »

Il n’y a pas que les institutions
Il y a les partis politiques
Il n’y a pas que la droite en fusion
Il y a cette gauche centripétique*

Qui regarde monter le chômage
Impuissante et résignée
Celle qui réprime le bocage
Du haut de l’escalier (bis)

LA RÉNOVATION,
C’EST TOUTE UNE TRADITION !

Jean-Marc Ayrault : « Si nous vivons aujourd’hui une grande crise, une grande mutation, tout le monde sait qu’il n’y aura pas de coup de baguette magique, de solution-miracle […] mais la question c’est que donc s’il doit y avoir rigueur, s’il doit y avoir effort, cet effort doit être justement partagé. Et les résultats de l’effort, c’est-à-dire plus de croissance pour plus d’emploi, eh bien, il faut que cela aussi soit justement partagé. »

Ne vous creusez pas la tête
Ils n’ont pas besoin d’idées
Toutes les fiches sont déjà faites
Il n’y a plus qu’à les réciter

C’est toujours la même croissance
Vingt-cinq années sont passées
Mais c’est toujours la même croyance
Qui monte l’escalier (bis)

LA RÉNOVATION,
C’EST TOUTE UNE TRADITION !

[Lionel Jospin montant les marches de l’Élysée en 1997 / en 2012]
« Monsieur le Premier Ministre… Monsieur Jospin s’il vous plaît ! »

En direct du perron
Une opération de maintenance
Une réhabilitation
On prend les mêmes, on recommence

Un petit souvenir au passage
L’extrême droite à l’Élysée
Dans le grand livre d’images

Qui monte l’escalier ? (bis)

LA RÉNOVATION,
C’EST TOUTE UNE TRADITION !

*mots inventés…

—–
Apparemment Jean-Marc Ayrault, quand il était maire de Saint-Herblain, était favorable à une réforme de la constitution pour… supprimer le premier ministre !
Jean-Marc Ayrault, invité en septembre 1987 de l’émission “Face à la presse”, visionnait en plateau le portrait de lui que diffusait la chaîne. Il n’a pas protesté lorsque le journaliste a présenté ses souhaits en matière de réforme constitutionnelle – passage au quinquennat et suppression de la dualité de l’exécutif, en l’occurrence du premier ministre. On peut donc penser que cela correspondait bien à sa position, mais pour plus de certitude il faudrait trouver une citation dans laquelle il expose lui-même les raisons de ce choix. Le problème, c’est que la toile n’a pas si bonne mémoire, et pour l’instant, avec Mimoso, nous cherchons toujours… Si vous avez des pistes à nous proposer, n’hésitez pas à nous les indiquer !

Une réflexion au sujet de « LA RÉNOVATION, C’EST TOUTE UNE TRADITION ! »

  1. Luc

    Magnifique! C’est bien croqué et droit au but. C’est toujours un plaisir de découvrir une nouvelle pépite de la parisienne libérée.

    Ce petit retour en arrière fait malheureusement froid dans le dos. Eh oui, cette fausse alternance ne date pas d’hier. Tout comme le triomphe de la pensee unique a base de croissance, compétitivité et tous ces termes auxquels ont voudrait réduire l’horizon de notre humanité. Ça fait bien longtemps que le PS a trahi les idéaux de la gauche et c’est mis au service du capital et de l’ordre néolibéral. La plupart des médias font tout pour occulter une vraie alternative et n’ont de yeux que pour cette fausse démocratie ou notre choix se résume à pepsi ou caca cola. Tant qu’il y’aura des gens pour se laisser aveugler ou voter « utile » on n’en sortiras pas.

    À de lendemain meilleurs et vivement une nouvelle chanson.

[COMMENTAIRES FERMÉS]