AUSTERITY KILLS (Troïkatastrophe)


> lire la chronique sur Mediapart [accès abonnés]
> voir le clip sur dailymotion / youtube

Le fichier mp3 de la chanson peut être téléchargé librement ICI

CONTEXTE
Les « réformes structurelles » imposées par Bruxelles depuis plusieurs années ont des conséquences quotidiennes tragiques en termes d’emploi, d’éducation et de santé. Ces importants reculs sociaux provoquent la colère des populations européennes, particulièrement dans les pays soumis à des « plans de sauvetage », alors que l’efficacité de ces violentes politiques d’austérité est remise en question par le FMI lui-même.
Les 7 et 8 juin se tiendront à Athènes les rassemblements de l’Alter Sommet qui seront l’occasion d’exprimer le refus des politiques d’austérité et de proposer des modèles alternatifs fondés sur la solidarité.

AUSTERITY KILLS [Troïkatastrophe]
Paroles et musique : la Parisienne Libérée

Troika, catastrophe (ter)
Troikatastrophe


Une bombe de peinture rose contre un uniforme noir, le soldat prend la pose et arme son crachoir. Les yeux arrosés de gaz les gens pleurent tout autour, des robots les écrasent, ça fait peur. C’est fait pour. La austeridad mata cada día, l’austérité tue tous les jours, every day, austerity kills.

Austerity kills (ter)
Il faut résister, contester, refuser, s’opposer, s’insurger, c’est urgent.
Troika, catastrophe (ter)
Troikatastrophe


Yes, so called “austerity measures” are weakening the public services and the rights of the citizens, changing work conditions for the worst. Post Office, school, transport, hospital, poste, école, transport, hôpital, correo, escuela, transporte, hospital : fermés, closed, está todo cerrado. BCE, commission, FMI : trois chevaux au galop. IMF, commission, ECB : profit, money, banco. What a weird Trinity. IMF, commission, ECB. Heading us all together to social disaster.

Austerity kills (bis)
Troika, catastrophe (ter)
Troikatastrophe
Il faut résister, contester, refuser, s’opposer, s’insurger, c’est urgent.
Austerity kills

austerity kills (troîkatastrophe)

2 réflexions au sujet de « AUSTERITY KILLS (Troïkatastrophe) »

  1. 1internaute

    Désolé d’enfoncer le clou, mais le mot même d’austérité est incroyablement suspect. Il laisse entendre que les Trente Glorieuses étaient normales et qu’elles devaient se prolonger indéfiniment. La solidarité, c’est d’abord d’équilibrer le budget collectif. Charité bien ordonnée commence par soi-même. Ensuite, ce qui tue ce n’est pas la rigueur budgétaire, c’est la taxation très exagérée opérée par Hollande dans l’espoir de remettre les comptes à flots. Il était magistrat à la Cour des Comptes, on comprend son point de vue, cela fait vingt ans que la Cour des comptes crie à l’irresponsabilité des ministères. Mais c’est très maladroit et très dangereux de taxer à mort. Cela casse le pouvoir d’achat et le commerce, premier secteur nourricier du pays puisque l’agriculture est en chute libre. Cela est d’autant plus dangereux qu’avec Internet les gens développent de plus en plus de solidarités qui nuisent au commerce. Si nous étions paysans, ça irait, mais nous sommes en train de scier la branche qui nous soutient à cause d’une confusion entre commerce et capitalisme, et entre capitalisme et capitalisme sauvage, entre capitalisme et progressisme, technocratie. Quand on manque de vocabulaire, on casse tout, disent certains éducateurs. C’est notre cas.

  2. brisedemer

    Savoir avec tant de génie métisser aussi bien un regard politique sensible et aiguisé avec une esthétique si raffinée,
    tout en sachant produire une juste émotion, j’applaudis bien fort ;o).
    Une proposition pour aller plus loin, vue le caractère d’intérêt public évident de ces interpellations poétiques ,
    pourquoi ne pas lancer une pétition pour une diffusion sur grands médias comme france 2, france 3 , à certaines heures de grandes écoutes, 18 heure ou 19 heures ?

[COMMENTAIRES FERMÉS]