N°3 – LES PRIX SONT FOUS

L’économie on n’y comprend rien.
Sauf que ces temps-ci il faut payer plus pour manger pareil.


vidéo : la Parisienne Libérée et Mimoso

Les prix sont fous
texte et musique : La Parisienne Libérée

Paraît que c’est la conjoncture
La baisse des taux directeurs
La hausse des hydrocarbures
Qui font monter le prix du beurre

Moi faut que j’achète
Et tout à coup
Les prix sont fous
C’est la valse des étiquettes
Pour être honnête
J’comprends pas tout
Où vont les sous
Qui ne sont plus dans mon assiette ?

L’avenir est un peu flou
Si ça continue comme ça
Bientôt cela vaudra le coup
D’avoir une vache à soi
A côté du frigidaire
Près de la machine à laver
Une belle vache laitière
Pour faire du café au lait
Olé !

Moi faut que j’achète
Et tout à coup
Les prix sont fous
C’est la valse des étiquettes
Pour être honnête
J’comprends pas tout
Où vont les sous
Qui ne sont plus dans mon assiette ?

Voler un bœuf, passe encore
Voler un œuf, c’est risqué
La boite est un lingot d’or
Paraît même qu’elle est cotée
Cote, cote cotée côté CAC
C’est la crise au poulailler
Le prix de l’œuf contre-attaque
Si t’en casses un t’es ruiné

Moi faut que j’achète
Et tout à coup
Les prix sont fous
C’est la valse des étiquettes
Pour être honnête
J’comprends pas tout
Où vont les sous
Qui ne sont plus dans mon assiette ?

Bientôt on aura des dettes
Quand on fera d’la pâte à crêpes
On remplira notre frigo
Quand on gagnera au loto

3 réflexions au sujet de « N°3 – LES PRIX SONT FOUS »

  1. Tant-Bourrin

    Les prix sont fous, certes, et je te décerne sans hésiter celui de la meilleure chanson bloguesque d’actualité ! :~)

    

Et j’adore l’accompagnement à la batterie… de cuisine !

  2. Claude Vénézia

    Bravo la Parisienne, on ferai bien un tour de valse avec toi, tes trois temps sont un régal, et mine de rien , ton petit air vole plus haut que les discours des économistes !
    Un milliers de bizous.

[COMMENTAIRES FERMÉS]