N°19 – LE SAFARI DES QUOTAS

Une journée idéale dans la vie d’une Marianne des temps modernes : en quelques heures, cette gardienne de la paix réussit à arrêter une famille de Géorgiens en oubliant le petit nicolaz, à inventer le concept de convocation piège et à interpeller l’adolescent polyhandicapé kossovar ardy. Quand cette héroïne de la politique des quotas rentre chez elle, elle doit encore raconter sa journée à son mari et chanter une comptine à sa petite fille…


vidéo : la Parisienne Libérée et Mimoso

regarder la vidéo avec une connexion :
petit débit (dailymotion)
moyen débit (vimeo HD off)
gros débit (youtube HD)

LE SAFARI DES QUOTAS
paroles et musique : la parisienne libérée

Je ne suis pas braconnière
Je suis polie, je suis policière
« Vos papiers, s’il vous plait,
Trois deux un, partez ! »
Eux à pied nous en voiture
On les rattrape à coup sûr
Entre nous on appelle ça
Le safari des quotas

Première prise, un géorgien
Par surprise, le matin
Il roupillait à l’hôtel
J’ai crié dans son oreille
« Toi ta femme et tes vauriens
Je vais vous montrer votre chemin
La Pologne c’est par là
Allez Georges lève-toi ! »

Il s’est mis à pleurnicher
Qu’il était pas au complet
Qu’il lui manquait un gamin
De deux ans, ben tiens
« Oui mais moi on ne me la fait pas
Vas-y, rentre chez toi
Je te renverrai ton marmot
En collissimo
Oh oh oh
Oh oh oh

Je ne suis pas braconnière
Je suis polie, je suis policière
« Vos papiers, s’il vous plait,
Trois deux un, partez ! »
Eux à pied nous en voiture
On les rattrape à coup sûr
Entre nous on appelle ça
Le safari des quotas
Ah ah ah
Le safari des quotas
Ah ah ah
Le safari des quotas

Le deuxième, gibier classique
De quelque part en afrique
Ca fait dix ans qu’il est là
Quatre fois papa
Peu après le déjeuner
Juste à l’heure de digérer
Je n’avais pas tellement envie
De retraverser paris

J’ai eu cette idée géniale
Un petit piège infernal
je lui ai fait croire à ses papiers
Et je l’ai convoqué
Là je lui ai mis les menottes
Et comme je suis pas polyglotte
J’ai fait mine je comprenais pas
Qu’il demandait un avocat !
Ah ah ah
Ah ah ah

Je ne suis pas braconnière
Je suis polie, je suis policière
« Vos papiers, s’il vous plait,
Trois deux un, partez ! »
Il est bon pour la photo
Sans même quitter le bureau
Entre nous on appelle ça
Le safari des quotas
Ah ah ah
Le safari des quotas
Ah ah ah

Le safari des quotas

Le dernier c’était facile
Il est resté tout tranquille
Je crois qu’il était kossovar
Et un peu bizarre
Une sorte d’adolescent
Bourré de médicaments
Tellement lâche, quand il m’a vu
Il s’est pissé dessus!

Je l’ai chopé par la roulette
Chargé dans la fourgonnette
Il a même pas dit un mot
Le gosse du kossovo
C’est pratique l’embarquement
Avec un fauteuil roulant
S’ils étaient tous comme celui la
J’en choperais bien plus que trois
Ah ah ah
Ah ah ah

Je ne suis pas braconnière
Je suis polie, je suis policière
« Vos papiers, s’il vous plait,
Trois deux un, partez ! »

Allez chéri sers moi du café
Je vais te raconter ma journée
Tu vas être fier de moi
J’en ai chopé trois !

(bis repetita)

Dommage pour la poursuite
Il roulait pas assez vite
Demain on se rattrapera
Au safari des quotas

– Maman, maman ! Tu me chantes une chanson !
– Mais oui mon ange, laquelle tu veux?
– Celle des quotas !!!
– D’accord ma poupée…

LA COMPTINE DES QUOTAS
Les quotas
C’est un jeu d’enfant
Un deux trois
Je te prends ta maman
Les quotas
C’est très amusant
Plus de Papa
Ta tata t’attend
Les quotas
C’est mathématique
Ta tata
Repart en Afrique
Les quotas
C’est pas compliqué
Il n’y a plus que toi
Et je vais t’arrêter !
Aaaaaaaaah
(bis)

12 réflexions au sujet de « N°19 – LE SAFARI DES QUOTAS »

  1. Elisabeth

    Ca passe en boucle à la maison… Y’a des playmobiles sans papiers et une policière (avec une robe blanche pour faire croire qu’elle est normale) qui essaie des les attraper.

  2. Cathare

    J’♥ 
En Boucle moi aussi sur mon « Aie-Sonne »

    Pas de Quotas! pour les chansons de Fleur ☺ ♫♪♫!!!

  3. GW

    Ouais yeah et tout ça, mais il y a trop de messages dans ton truc (ok, on ne se connaît pas mais ce n’est pas une raison pour que je ne tutoies pas), commençons par la zique, je suppose que c’est du second degré et excuses moi si c’est le contraire) ; quant au message de la chanson aux paroles à texte, ça verse déliberément dans la démago (non, je ne débattrai pas de ce qui est de la démagogie) pour gens de gauche (et passons sur le fait de savoir si les gens de gauche ont un cerveau alors que ceux de droite n’en auraient pas)… Bref, c’est compliqué, mais c’est sympa. Et je ne vais pas te demander si les sans papier c’est comme les chatons, est-ce que tu peux les garder tous, à savoir est-ce qu’on ouvre les frontières (toutes les frontières, si j’ai envie de partir au Kurdistan, j’y vais). Tu illustres ton propos par des exemples poignants, mais le problème est plus vaste. Donc, que proposes tu ? Portes ouvertes ? Ou vas tu me répondre qu’on ne peut répondre à la démagogie et la manip des staistiques que par pareils moyens ?

En tout cas, si tu passes à l’Eurovision, pour la première fois de ma vie, je prends le tph et je votes. Pour toi :)

  4. Yannick

    Je ne m’en lasse pas…

    Pour GW, juste un petit truc, oh ! rien du tout, un truc de gaucho. Ça s’appelle la déclaration universelle des Droits de l’homme.

    Article 13 : « Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat ».

    Bon, a part ça, on sait qu’il faudrait 20 millions d’étrangers supplémentaires en Europe d’ici une trentaine d’années pour payer nos retraites, préparez vous à devoir travailler jusqu’à 70 ans, trois deux un partez !

  5. sebetassia

    On vous découvre entre amis, et on espère que vous continuerez. On a quand même du mal à rire tellement c’est près de la réalité…

  6. Kevin

    Découvert sur @Si, vous êtes magnifique !!! J’adore, ce que vous faites !!! J’espère que vous continuerez encore encore et toujours !!! Un grand MERCI !!!

  7. Alpha

    C’est juste nul… à chier…
    Paroles débiles…
    Musique facile…
    Aucun intérêt !

[COMMENTAIRES FERMÉS]