Archives du mot-clé datalove

LE SERPENT EST DANS LA POMME

datalove #4

> lire la chronique sur mediapart [abonnés]
> à (re)voir : rien à cachergenèse du netbruxelles bubble

Jérémie Zimmermann est cofondateur de la Quadrature du Net, association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet très active ces dernières années. Dans l’entretien documentaire qu’il nous a consacré, il explique l’intérêt de prendre en main un certain nombre d’outils technologiques pour lutter contre la surveillance généralisée (voir ici la vidéo, chapitre sur « la maîtrise des technologies » à partir de 7’20).

Cet effort de prise en main, nécessaire à la protection de notre vie privée et de nos données personnelles, est rendu parfois impossible par la nature même des produits proposés. C’est le cas en particulier pour ceux de Google ou de Facebook, mais aussi pour les systèmes d’exploitation Microsoft Windows ou Apple Mac OS, qui tendent à enfermer l’utilisateur : sous prétexte de lui faciliter la tâche, ils limitent en réalité ses possibilités de décision.

CONTEXTE
La société Apple vient d’annoncer le rachat de Beats et tient cette semaine sa grande conférence annuelle des développeurs à San Francisco. Elle a confirmé son intention de s’investir dans des secteurs d’activité où la protection de la vie privée joue un rôle essentiel, comme la domotique et surtout le secteur de la santé.

POSITIONNEMENT
Notre idée dans cette chanson n’est évidemment pas d’encourager les auditeurs à s’équiper d’un téléphone Samsung plutôt que d’un iPhone, ou de nous situer dans le camp d’un Google (!). La question commerciale n’est pas principale et nous ne nous plaçons pas dans une logique de concurrence mais bien sur le plan des principes et de l’apprentissage : quelles sont les technologies que nous pouvons utiliser, quelles sont celles qui nous utilisent ? Autrement dit : quelles sont celles qui contribuent à protéger et nourrir nos libertés, et quelles sont celles qui, au contraire, nous mettent en position d’être massivement surveillés et contrôlés, souvent à notre insu ? Quels sont les coûts cachés d’une (relative) simplicité d’utilisation ? À ce titre, nous pourrions faire une chanson très similaire sur l’univers de la marque Microsoft, par exemple.

L’honnêteté intellectuelle m’oblige par ailleurs à préciser que le montage audio et vidéo de cette chronique a largement été réalisé avec des outils proposés par la marque Apple : Jérémie Zimmerman, qui est beaucoup plus libéré que moi sur le plan informatique, n’est pas responsable de ce choix technologique :))

TRADUCTION ET REMIX
Un fichier de sous-titres au format .srt disponible en anglais – n’hésitez pas à l’utiliser pour proposer d’autres langues.
Si vous voulez proposer un remix, trois groupes de pistes (voix / instrus / rythme) peuvent être téléchargés au format mp3 et wav.
Pour nous envoyer vos remix ou vos traductions : datalove[at/chez]laparisienneliberee.com

LE SERPENT EST DANS LA POMME
paroles et musique : la Parisienne Libérée
entretien : Jérémie Zimmermann

[citation J. Zimmermann]
« Je suis convaincu d’une chose : ce n’est qu’en s’appropriant la technologie qu’on va pouvoir la maîtriser et donc être libre. Parce que l’inverse ça veut dire se faire maîtriser par la technologie et donc se faire contrôler. Et ça, c’est le modèle d’Apple dans lequel tous les appareils sont liés avec les logiciels, avec les produits, avec les machins, vous ne pouvez pas en sortir, une fois que vous avez mis le pied dedans vous ne pouvez pas en sortir… »

C’est un monde merveilleux
Sensuel et facile
Plein de couleurs et de jeux
Aux plaisirs tactiles
Un monde où les coins sont ronds
Qui nous prend la main
Pour guider nos émotions
Viens, tout ira bien

N’y va pas, n’y va pas
Ne croque pas la com’
N’y va pas, n’y va pas
Le serpent est dans la pomme !
N’y va pas, n’y va pas
Ne croque pas la com’
N’y va pas, n’y va pas
Le serpent est dans la pomme !

Entends-tu comme un écho
Une voix familière
Qui murmure derrière ton dos
Et te dit quoi faire ?
Peu à peu tu investis
Dans tous ces écrans
Du plus grand au plus petit
Tout devient tentant…

N’y va pas, n’y va pas
Ne croque pas la com’
N’y va pas, n’y va pas
Le serpent est dans la pomme !
N’y va pas, n’y va pas
Ne croque pas la com’
N’y va pas, n’y va pas
Le serpent est dans la pomme !

C’est un monde qui fanera
Dans l’obsolescence
Un univers extra-plat
Qui trompe nos sens
Neuf encore, déjà fini
Dans sa coquille close
C’est un monde où la batterie
Meurt avec sa chose

N’y va pas, n’y va pas
Ne croque pas la com’
N’y va pas, n’y va pas
Le serpent est dans la pomme !
N’y va pas, n’y va pas
Ne croque pas la com’
N’y va pas, n’y va pas
Le serpent est dans la pomme !

Le soir avant de te coucher
Toujours bien trop tard
Le matin pas réveillé
Au premier regard
Des zitrucs et zibidules
Et des zimachins
Que l’on vend aux somnambules
Comme des ziptitpains

N’y va pas, n’y va pas
Ne croque pas la com’
N’y va pas, n’y va pas
Le serpent est dans la pomme !
N’y va pas, n’y va pas
Ne croque pas la com’
N’y va pas, n’y va pas
Le serpent est dans la pomme !

Pour assurer ton confort
Le serpent choisit
À petits coups, il te mord
Son venin agit
Dans le métro dans le bus
Le nez dans un trou
On en voit de plus en plus
Qui ne voient rien du tout

N’y va pas, n’y va pas
Ne croque pas la com’
N’y va pas, n’y va pas
Le serpent est dans la pomme !
N’y va pas, n’y va pas
Ne croque pas la com’
N’y va pas, n’y va pas
Le serpent est dans la pomme !

Il se pourrait qu’un jour
Enfin, Ève et Adam
Rencontrent un Gnou* d’Amour
Qui chasse le serpent
Il se pourrait alors
Qu’ils balancent leurs iPhones
Et sans aucun remords
Le gnou croquera la pomme !
Le gnou croquera la pomme !
Le gnou croquera la pomme !

*clin d’œil au système d’exploitation libre GNU