PRIÈRE A LA CROISSANCE

Il parait que l’éternel retour de la croissance est pour demain.

> lire la chronique sur Mediapart [abonnés]
> voir la vidéo sur youtube / dailymotion / vimeo

François Hollande et son gouvernement multiplient les déclarations selon lesquelles le retour de la croissance serait imminent. Certain, quasiment déjà là, en tout cas pour demain. De la hausse du PIB devrait découler la baisse du chômage, promise pour la fin de l’année, et tout sera alors pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

Pourtant de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer ces incantations et critiquer leur bien fondé. Dans son récent ouvrage Mystique de la Croissance, la philosophe et sociologue Dominique Méda explique à quel point le PIB est une donnée construite. Elle souligne l’obstination des médias et des responsables politiques à s’y référer et moque leurs implorations : « Sainte Croissance, nous vous en prions, revenez ! ».

PRIÈRE À LA CROISSANCE
Paroles et musique : la Parisienne Libérée

Zéro virgule et des poussières
C’est mieux que rien, moi ça m’ira
S’il te plait, entends ma prière
J’ai tant besoin de toi

J’ai fait des réformes structurelles
Pour atteindre ton Paradis
Je t’ai cherché dans tout Bruxelles
Reviens, je t’en supplie

Car tu es ma dernière chance
Croissance, Croissance
Oui tu es ma dernière chance
Croissance !

J’ai signé le traité budgétaire
Et le chèque du crédit d’impôt
J’ai laissé l’Europe se défaire
Et couler les bateaux…

J’ai vu sombrer les espagnols
Les grecs et quelques portugais
Mais tel un Phare, une Auréole
Ta Lumière m’a guidé

Je crois en ta gloire éternelle
J’implore ta puissance
Toujours je te serai fidèle
Croissance, Croissance

Alors même que j’ai fait voter
L’allongement des cotisations
Vois-tu comme j’ai tout sacrifié
A ton adoration ?

Zéro virgule, c’est pas grand chose
Allez je te revaudrai ça
Jusqu’à 1%, si tu oses
J’arrêterai le chocolat !

Car tu es ma dernière chance

Croissance, Croissance
Oui tu es ma dernière chance
Croissance !

Dépose moi je t’en conjure
Au pied du sapin de Noël
Un petit cadeau de conjoncture
Au moins trimestriel

Divinité du crescendo
Des points de PIB et du Progrès
Ô toi qui fus mon seul Credo
Vas-tu m’abandonner ?

Je crois en ta gloire éternelle
J’implore ta puissance
Toujours je te serai fidèle
Croissance, Croissance
Car tu es ma dernière chance
Oui tu es ma dernière chance
Croissaaaaance !

VIDEOS
F. Hollande : « nous sommes en train de nous en sortir » – 08.10.13
http://www.dailymotion.com/video/x15pbj2_nous-sommes-en-train-de-nous-en-sortir_news

D. Meda – La mystique de la croissance, comment s’en libérer – Librairie Mollat – 07.10.13
http://www.dailymotion.com/video/x15n6at_dominique-meda-la-mystique-de-la-croissance-comment-s-en-liberer_news

P. Rabhi : « il faut abandonner le dogme de la croissance » – France Info – 13.10.13
http://www.dailymotion.com/video/x15wkt1_pierre-rabhi-il-faut-abandonner-le-dogme-de-la-croissance-14-10-2013_news

DOCUMENTS
D. Méda à Roosevelt2012 – Blog de G. Baudon – 07.07.13
http://blogs.mediapart.fr/blog/guy-baudon/070713/partager-le-travail-par-dominique-medaroosevelt2012

Entretien avec D. Méda – Rue89 – 22.09.13
http://www.rue89.com/2013/09/22/dominique-meda-faut-nouveau-reduire-temps-travail-245942

Analyse de L. Bredoux – 3% de déficit, petite histoire d’une équation arbitraire – Mediapart – 17.09.12
http://www.mediapart.fr/journal/france/170912/3-de-deficit-petite-histoire-d-une-equation-arbitraire

A6_croissance_capture021204

Une réflexion au sujet de « PRIÈRE A LA CROISSANCE »

  1. 1internaute

    François Hollande est un guignol ignoble. « Alcatel ne peut se contenter de créer un problème et de ne pas apporter de solution », c’est du langage de fonctionnaire ignare. Une entreprise essaie de créer de l’emploi, il y a arrive en fonction du bon vouloir des citoyens acheteurs, si la demande baisse, il faut licencier, c’est le B-A BA de l’économie. Hollande opère par là la désignation de faux coupables. Si Alcatel délocalise, il y aurait lieu de s’insurger, et pourtant le droit actuel le permet.
    Ensuite, parle de « climat » de reprise, c’est guignolesque. Le reprise signifie reprise de la croissance, la croissance c’était les Trente Glorieuses jusqu’au premier choc pétrolier. Ensuite, une fausse croissance a été singée à coup de subventions fantômes obtenues par endettement de l’Etat, ce qui nous a vendu aux banquiers. Et là, Hollande accuse les banquiers au lieu d’accuser les ministres et les syndicats. Une reprise digne serait une reprise de l’économie sous une nouvelle forme, avec peu d’industrie et peu de travailleurs, donc avec limitation des naissances et de l’immigration. Là, tous s’insurgent : »Maltusianisme ». Or Maltus était justement un défenseur de la classe ouvrière, quelqu’un qui s’interrogeait sincèrement sur les causes de la misère. Belle chanson, bravo.

[COMMENTAIRES FERMÉS]