NUCLÉAIRE SOCIAL CLUB

L’Equipe de France du Nucléaire n’a pas l’air de trouver la porte vers la sortie…

> lien vers l’article de Mediapart [accès abonnés]
> liens vers la vidéo dailymotion

NUCLÉAIRE SOCIAL CLUB
Paroles et musique : la Parisienne Libérée

Certains préfèrent les éoliennes
Le photovoltaïque
Font du biogaz et s’offrent même
Des barrages hydrauliques

Ces doux rêveurs de la transition
Sont tous des fanatiques
Nous on respecte la tradition
100 % atomique !

On a racheté une vieille centrale
Avec les copains
On l’a retapée, c’était génial
On a tout repeint

Elle produit assez d’énergie
Pour chauffer nos immeubles
C’est une PME entre amis
Le Nucléaire Social Club


Il n’y a pas eu besoin d’ingénieur
On a fait tous les plans
Se bricoler un réacteur
C’est facile, finalement

Le cœur, la cuve et puis l’enceinte
Un peu de vapeur d’eau
De l’extérieur une fois repeinte
On dirait un château !

On a racheté une vieille centrale
Avec les copains
On l’a retapée, c’était génial
On a tout repeint

Elle produit assez d’énergie
Pour chauffer nos immeubles
C’est une PME entre amis
Le Nucléaire Social Club


On trouve l’uranium sur le net
Ou bien dans le Limousin
Le yellow cake, on a la recette
Et ça ne coûte presque rien

Pour les déchets, il suffit de prévoir
D’avance quelques bidons
On les refroidit dans la baignoire
Et on les stocke à la maison !

Nucléaire Social Club (bis)

Tout ça grâce au partenariat
Entre le FSI
Alstom, EDF, Areva
Eiffage et puis Vinci

Ils ont adoré notre idée
Ils étaient tout émus :
L’E-P-R de proximité
Ça leur a vachement plu !

On a racheté une vieille centrale
Avec les copains
On l’a retapée, c’était génial
On a tout repeint

Elle produit assez d’énergie
Pour chauffer nos immeubles
C’est une PME entre amis
Le Nucléaire Social Club

CONTEXTE
Mardi 29 janvier, Arnaud Montebourg et Delphine Batho se sont rendus à l’usine Valinox (exactement comme l’avait fait Nicolas Sarkozy en septembre 2010). Le compte-rendu de leur visite en Bourgogne est consultable ici. Ils ont annoncé plusieurs mesures destinées à dynamiser la filière nucléaire, dont la création d’un fonds d’investissement pour soutenir les PME du secteur. Ce fonds bénéficiera de plusieurs dizaines de millions d’euros d’argent public par l’intermédiaire du FSI. Cette démarche a provoqué la colère des écologistes – lire les communiqués de CAP21 et d’EELV. Pour comprendre ce qu’est le FSI, vous pouvez lire cet article de Mediapart [abonnés] et consulter le wiki.

RÉFÉRENCES
La chanson fait référence de diverses manières à la démarche d’enercoop (coopérative d’électricité non-nucléaire, vidéos disponibles ici et ) et au cannabis social club (action collective de lutte contre la prohibition du cannabis).

AUTRES CHANSONS
En écrivant le « Nucléaire Social Club », nous avons aussi pensé à la java des bombes atomiques de Boris Vian, à la chanson de Marc Havet à l’ombre de la centrale et à ce faux clip de propagande choisis le nucléaire produit par une école du spectacle.
Ce clip est la suite d’une petite série de chansons qui évoquent les questions de l’énergie nucléaire et la nécessaire sortie du nucléaire : les rois de l’uranium, à Fukushima, prélèvement automatique, kayak à Fukushima…
Retrouvez sur cette page toutes NOS CHANSONS ANTINUCLÉAIRES

2 réflexions au sujet de « NUCLÉAIRE SOCIAL CLUB »

  1. 1 internaute

    Bravo et merci, géniale la chanson, génial le clip. Je vous recommande aussi « La Supplication » de Svetlana Aleksievich. Ou comment la bureaucratie fataliste tue les gens. J’espère que vous connaissez le site http://www.worstlobby.eu/fr, où on peut voter pour le pire lobby. Celui du nucléaire est très fort. Un oncle scientifique me disait il y a vingt ans: Si les gens n’utilisaient pas d’ordinateur ou de télévision on n’aurait pas besoin du nucléaire. Ca tombe bien, il suffit de supprimer les trois pour démondialiser. Démondialiser, c’est justement ce que voulait faire Montebourg.
    Merci encore

  2. Marcy Coffey

    Vous faites bien de rappeler que les centrales françaises ne sont pas démunies de tout système de sécurité. C’est rassurant! Le rapport de l’ASN pointe ce qui manque dans ces centrales à la lumière des leçons de l’accident de Fukushima. Je n’ai jamais dit qu’il n’y avait pas de diesel mais qu’il en manque un dans le cadre du « noyau dur ». Pour le Blayais, je ne cite pas, en effet, l’intégralité du rapport qui est accessible en ligne pour tout le monde. Le passage que vous mentionnez est encore plus critique que ce que j’ai noté: il pointe que, depuis 1999, le plan d’action est toujours en cours… 12 ans plus tard… Ce qui est à charge, c’est bien le rapport de l’ASN. Notez qu’il s’agit d’un rapport officiel d’une autorité indépendante qui n’émane pas de militants anti-nucléaires. Il s’agit donc d’en décrypter le contenu à cette aune.

[COMMENTAIRES FERMÉS]