MON CHER VLADIMIR

Ô Vlado, Vladimir… mon p’tit Vladounet !

> lire la chronique sur Mediapart
> voir la vidéo sur youbube / dailymotion / vimeo

Le 19 septembre, F. Fillon a répondu à l’invitation du club Valdai aux côtés de Vladimir Poutine. Outre ses déclarations sur la Syrie, il s’est livré à un exercice d’éloge public qui résonne étrangement dans le contexte politique russe actuel (cf. par exemple la Lettre du camp 14 de Mordovie ou la détention des militants de Greenpeace).

La version intégrale de son intervention est disponible ici (texte) et (vidéo).

MON CHER VLADIMIR
Paroles et musique : la Parisienne Libérée

François Fillon : « Moi j’ai un très grand respect pour le président Poutine pour deux raisons. D’abord parce qu’il est le président d’un immense pays, avec une culture millénaire et rien que pour cela le dialogue avec lui est indispensable. Mais j’ai une deuxième raison de l’estimer : c’est un homme qui tient ses engagements.

Mon Cher Vladimir […] Je suis en France le représentant d’une famille politique  qui pense que l’Europe doit se construire de l’Atlantique à l’Oural. […] A cet égard je veux dire que je regrette les retards mis dans la négociation d’un nouvel accord de partenariat entre l’Union Européenne et la Russie lancée lorsque j’étais premier ministre en 2008. »

Mon cher Vladimir
Il faut me pardonner
Je n’ai pas su tenir
Nos engagements discrets
Attends que l’on m’élise
Et tout va s’arranger
A nous deux les devises…
Et les liquidités !

Mon cher Vladimir, mon cher Vladimir
Mon cher Vladimir, mon cher Vladimir

François Fillon : « Mon Cher Vladimir […] Il faut que nos peuples se connaissent. Il faut qu’ils prennent mieux conscience de la communauté de destin qui existe entre européens que nous sommes. […] La mondialisation a accentué l’hétéro… l’hétéro… l’hétérogénéité de nos sociétés. […] Des craintes et des obstacles existent. Du côté européen la crise économique a tout gelé et la politique russe, à tort ou a raison, est souvent incomprise et même critiquée. »

Mon très cher Vladimir
On te caricature
Certains pour te ternir
Parlent de dictature
Mais on ne fait pas d’omelette
Sans casser quelques œufs
Dis-moi pour les mallettes…
Le plus tôt serait le mieux !

Mon cher Vladimir, mon cher Vladimir
Mon cher Vladimir, mon cher Vladimir

François Fillon : « Et tout à l’heure Vladimir a fait allusion à plusieurs reprises au christianisme, auquel il est profondément attaché comme moi… »

Mon Cher Vladimir
Du Peuple Bienfaiteur
Tu portes sans faiblir
Le poids de Ta Grandeur
Tel un Saint de l’Église
Veillant sur la Russie
Il fallait que je te dise…
Tu es mon meilleur ami !

Mon cher Vladimir, mon cher Vladimir
Mon cher Vladimir, mon cher Vladimir

[rires et poignée de main entre F. Fillon et V. Poutine]

Ô Vlado, Vladimir
Illustre souverain
J’aime tant ton sourire
Quand tu me prends la main
Ton regard m’électrise
Et mon cœur se réjouit
Alors pour les valises…
On fait comme on dit ?

François Fillon : « Mon Cher Vladimir […] Il a fallu le concours du ministère des catastrophes naturelles pour que nous puissions être maintenant ensemble. »
Vladimir Poutine : « We have been working with mister Fillon when he was head of government and I was head of government and I would like to say that I like him, in a good sens of the word : he was a very reliable and constructive partner »
[J’ai travaillé avec monsieur Fillon, quand il était à la tête du gouvernement et que j’étais à la tête du gouvernement, et je voudrais dire que je l’aime bien… au bon sens du terme ! Il était un partenaire très fiable et très constructif]

——

SOURCES

F. Fillon et V. Poutine au Club Valdai
http://www.youtube.com/watch?v=-PtsodE-ZkY&feature=share

Texte intégral du discours de F. Fillon
http://www.blog-fillon.com/article-l-europe-et-la-russie-ont-tout-interet-a-unir-leur-destin-120142139.html

Peinture d’arrière-plan
Le Kremlin, par Nikolai Efimovich Kuznetsov (1912)
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:NikEfimKuznetsov_Kremlin.jpg
http://en.wikipedia.org/wiki/Nikolai_Efimovich_Kuznetsov

DOCUMENTS

L’idée de cette chronique m’a été donnée en visionnant l’intégralité des interventions de F. Fillon au Club Valdaï. La peinture « Travestis » de Konstantin Altounine m’est soudain revenue à l’esprit… En la revoyant, je comprends mieux pourquoi !

Articles de Mediapart
http://www.mediapart.fr/journal/international/250913/pussy-riot-lettre-du-camp-14-de-mordovie
http://www.mediapart.fr/journal/international/290813/un-peintre-russe-sexile-pour-une-toile-montrant-poutine-en-nuisette
http://www.mediapart.fr/journal/international/150912/russie-enorme-manifestation-anti-poutine

Édito du Monde : la faute du voyage chez Vladimir
http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2013/09/21/fillon-la-faute-du-voyage-chez-vladimir_3482233_3232.html

Dépêche AFP sur la demande d’asile du peintre Konstantin Altounine
http://www.russie.net/article6907.html

mon cher vladimir

 

Une réflexion au sujet de « MON CHER VLADIMIR »

[COMMENTAIRES FERMÉS]