ch@nson 1. LA TUNISIE

réalisation et diffusion : @rret sur images / paroles et musique : la parisienne libérée

thème de l’émission du 14.01.11 : Les dernières heures de Ben Ali
invités : Soulayr Belhassen, présidente de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme / Neila Latrous, blogueuse franco-tunisienne / Sélim Ben Hassen, avocat, président du mouvement de jeunes opposants Byrsa / Jean-Pierre Tuquoi, du service étranger du Monde, spécialiste du Maghreb.
réalisation du clip : @si / François Rose

La Tunisie
paroles et musique : la Parisienne Libérée

Suffit pas d’être diplômé
Pour avoir accès à l’emploi
C’est bien beau l’université
Oui mais du boulot y’en a pas
Alors les jeunes sacrifiés
Et soudain mis au pied du mur
Vont s’immoler sur le marché
Ou devant une préfecture

C’est certainement un beau pays
La Tunisie
Mais pas une démocratie
La Tunisie
On tue des gens on nie aussi
En Tunisie
Des décennies de tyrannie
En Tunisie

C’est la révolte de Jasmin
L’heure de décrocher des portraits
Pour les brûler un peu plus loin
En appelant la liberté
C’est l’heure où la police attise
En tirant sur l’enfant rebelle
Le feu d’une jeunesse insoumise
Qu’elle abat à balle réelles

C’est certainement un beau pays
La Tunisie
Mais pas une démocratie
La Tunisie
On tue des gens on nie aussi
En Tunisie
Des décennies de tyrannie
En Tunisie

[citation Michèle Aliot Marie]
« nous proposons que le savoir-faire
qui est reconnu dans le monde entier
de nos forces de sécurité permette de régler
des situations sécuritaires de ce type »

On pourrait peut-être leur prêter
Quelques articles de la Loppsi
Pour les aider à contrôler
Les internautes du pays?
Ou bien leur vendre des flashballs
Les images seraient moins choquantes
Pour pas qu’ils perdent le contrôle
Des industries communicantes

On tue des gens on les torture
En Tunisie
Ya quand même bien une dictature
En Tunisie
C’est certainement un beau pays
La Tunisie
Mais sûrement pas, non sûrement pas
Un paradis

Une réflexion au sujet de « ch@nson 1. LA TUNISIE »

  1. Romain L.

    Chère Fleur,

    Encore une fois, merci infinement d’exprimer grâce à vos mots exactement ce que nous ayons dans nos têtes et dans nos coeurs.
    J’étais très ému à l’audition de votre chanson au sujet de la Tunisie mais il me semble que vous avez été bien plus remercié encore par le sourire et l’émotion que l’on pouvait lire sur le visage de Madame Souhayr Belhassen sur le plateau.

    (nb : bis, message remis à sa bonne place)

[COMMENTAIRES FERMÉS]