Archives du mot-clé néoliberalisme

Le Mix : «Montez vos comptoirs !»

Néolibéralisme & répression. En plein fantasme colonial, le président exhorte les Français à prendre la mer pour découvrir les Indes, avec la guerre comme seul horizon. Bientôt, un hélico au-dessus de chaque hameau ?


voir sur mediapartvoir sur youtubevoir sur vimeo

MONTEZ VOS COMPTOIRS !

Vivre une vie urgente
Une vie compétente, une vie performante,
Une vie de héros qui grimpe à l’escalier
Du donjon le plus haut – une vie compressée

Et une fois sur le toit de la machine d’État,
Quand il faut discourir et qu’on n’a rien à dire
Regarder le ciel et voir dans un nuage
Comme une invitation au voyage :

E. Macron
Je pense qu’il faut laisser certains prendre la mer et leurs risques et leur dire : “Tu peux réussir formidablement et tu découvriras les Indes ! Et tu en ramèneras des trésors ! Mais tu auras un équipage, et il faudra que tu fasses des comptoirs et que le pays ensuite ait sa part de ce que tu découvres.”

Il faut croire que le « crime contre l’humanité »
N’avait pas que des mauvais côtés
Piller ici ou là, dans un pays lointain
Est un business model ancien :

E. Macron
Nous ne serions pas cet archipel donné au monde qu’est la France s’il n’y avait pas eu ça. Et donc c’est ça qu’on doit retrouver.

Magie du monde néolibéral
La colonisation sans l’empire colonial !
Allons petites gens, assez de désespoir
Tentez votre chance et montez vos comptoirs !

«Tu peux réussir formidablement et tu découvriras les Indes !»

GUERRE À GOGO

Pour eux, tout n’est que Zone A Disrupter
Un marché sans encoche, un terrain fluidifié
Ils se foutent du droit et de la propriété
De quelques paysans, ou non, expropriés

Ce qui les insupporte, ce qui les rend fous
C’est que dans leur filet il puisse y avoir un trou
Une maille rompue, des gens qui leur disent non
On ne rêve pas de la colonisation !

Alors ils attaquent l’air, alors ils attaquent l’eau
Ils attaquent les migrants, les chômeurs, les oiseaux,
Si on les laisse faire, c’est la guerre à gogo
Et chaque village aura son hélico

Ils ont peur de quoi, d’une révolution ?
À surveiller tout le monde pour un oui, pour un non
Qu’est-ce qui les motive, la victoire militaire
Grenades explosives contre mottes de terre ?

Des drones et des mouchards, des huissiers, des blindés
Des équipes de tournage de télé-réalité
Notre-Dame-des-Landes, c’est le Larzac à l’envers
Ça devient clairement un camp militaire !

Alors ils attaquent l’air, alors ils attaquent l’eau
Ils attaquent les migrants, les chômeurs, les oiseaux,
Si on les laisse faire, c’est la guerre à gogo
Et chaque village aura son hélico

Extrait Armelle B
LE PAPY, avançant sur le chemin — On a convenu avec le chef qu’ils n’attaqueraient pas.
ARMELLE B — On a un papy…
POLICE, au mégaphone — Veuillez reculer !
ARMELLE B — Regardez le papy… Oh, oh, le papy qui se fait bousculer, là ! Les gaz lacrymos ! Le papy, il est par terre !!

ATTENTION GRENADE !

E. Macron
Moi, je n’ai pas pris le pouvoir sur le plan militaire : c’est les Français qui ont décidé. Ils sont quand même étonnants…

Ils parfument, ils embrument
Entre le marteau et l’enclume :
« Chimie FNSEA
Ou capsules de l’État ? »

Ils enfument, ils suffoquent
Testent sur nous leurs breloques :
« La fiche de la préfecture
Ou celle de magistrature ? »

Aucun bien n’est commun
Chacun doit avoir le sien
Ou en faire son projet
Avec promesse et budget

On dirait un jeu étrange
Dont sans cesse les règles changent
Et c’est eux qui les écrivent
Entre deux ogives

Attention ici grenade !
Attention là-bas blindé !
Attention encore grenade !
Et formulaire simplifié !

Ils épuisent, ils divisent
Ils disent qu’ils régularisent
Les gentils agriculteurs
Contre les méchants agitateurs

Dernière sommation
Appel à la soumission
Faut que tu plies, faut que tu casses
Que tu sois pris dans la nasse !

Ils imposent leurs valeurs
Ils imposent leur malheur
Leur monde est le meilleur
Et tant pis si les oiseaux meurent

Faut signer des conventions
Entre deux interventions
S’endetter sur vingt ans
En tentant de ne pas mourir avant

Attention ici grenade !
Attention là-bas blindé !
Attention encore grenade !
Et formulaire simplifié !

E. Macron
Je suis profondément convaincu que la faiblesse de nos démocraties contemporaines, c’est le nihilisme et l’affaissement moral post-moderne.

Visite de G. Collomb à Saint-Astier (centre d’entraînement de la gendarmerie, 6 juin 2018)