Archives du mot-clé météo

La Météo Nucléaire [Basta !]

Fumées, détonations, fuites et fissures ponctuent l’exploitation quotidienne des vieilles centrales nucléaires françaises. Et la situation n’est pas meilleure en Belgique…

Lire l’article sur Basta !soutenir Basta !voir sur vimeovoir sur youtube

[Astrid]
Comment vont nos centrales ? Quels événements fortuits ?
Combien de vannes ouvertes, de débuts d’incendie ?
Vous le saurez bientôt grâce à la météo nucléaire
Une énergie propre, sûre, et peu chère !

Mais tout de suite, nous allons plonger
Au cœur du réacteur de l’actualité
L’atome et ses enjeux, ses acteurs, ses coulisses
C’est le Flash de Candice

Le Flash

[Candice]
Merci Astrid ! Chers téléspectateurs
Je vais vous parler d’un sujet qui fait peur
Figurez-vous que le royaume de Belgique
Risque la pénurie électrique

Son parc nucléaire est exploité par Engie
Et il est complètement décrépi !
Voilà ce qui arrive quand on fait les mauvais choix
Avec EDF, les Belges n’en seraient pas là…

Faute d’entretien, d’investissement
Par mauvaise gestion, au fil du temps
Les sept réacteurs devenus intermittents
Offrent un spectacle désolant

« Voici l’état du bunker de son système de sécurité, à ce moment-là : un plafond complètement effondré ! (…) Quand on voit ces photos, on en vient à douter de la qualité des bétons dans l’ensemble des réacteurs nucléaires. » L’impressionnante dégradation du béton de Doel 3 – rtbf 28.09.18 – source

 
L’agence de contrôle nucléaire
Fera, j’en suis sûre, ce qu’elle doit faire
Entre black-out et accident éventuel
L’un est certain, l’autre n’est que potentiel…

On procédera à quelques travaux
Surtout si des photos sortent dans les journaux
Mais on ne peut pas priver de lumière un pays
Pour des petits soucis de maçonnerie

« Si Thiange 1 a redémarré plus tôt que prévue, la relance de Doel 1, par contre, est reportée. Autre inconnue aussi : Thiange 3. (…) Thiange 3 dont on avait annoncé le retour anticipé, mais ce retour, il reste toujours suspendu au feu vert de l’Agence de Contrôle du nucléaire ». Marie-Christine Marghem, ministre fédérale de l’énergie : « Ce sont des questions, technico-formelles qui doivent trouver une solution rapidement »
Rtbf 13.11.18 – source

Courage, Belgique, la France est avec toi !
Redémarre ! ça ira…
– Pardon Candice, n’est-ce pas un peu dangereux ?
– Écoutez Astrid, quand on veut, on peut

Fermer un réacteur qui tourne encore
C’est manger en pot-au-feu la poule aux œufs d’or
Ne cédons pas aux peurs irrationnelles
– Vous avez raison, salut à Bruxelles !

La Météo

Et tout de suite, une carte familière : on retrouve Astrid, pour la Météo Nucléaire

À Penly, subtile inversion
Dans le paramétrage des mesures de neutrons
Doublée d’une fuite d’hydrogène explosif
En plein dans le parc à gaz – inventif !

Pour l’appel aux pompiers, la centrale de Cattenom
Reste sans conteste l’une de nos championnes
Des fumées sur un toit, lors de travaux
Et des feux de poubelle jusque dans les bureaux

Perte impromptue d’étanchéité
Grappes de commandes mal positionnées
Odeur de chaud en zone nucléaire
Et probablement quelques brumes passagères…

Dampierre aussi a eu son incendie
Son « départ de feu » – pardon, soyons précis
Sur la résistance de chauffage d’un réservoir
Occasionnant d’épaisses fumées noires

À Chinon, une affaire de robinet
Resté ouvert et qu’on croyait fermé
Il était chargé d’assurer le confinement
De l’enceinte nucléaire – pas tout seul heureusement !

Que se passe-t-il à Flamanville 1 ?
L’arrêt pour maintenance semble sans fin
Il dure déjà depuis avril dernier
Le directeur de la centrale s’en est expliqué :

« Nous faisons face à une succession de problèmes techniques. Ils demandent à chaque fois quelques jours de traitement, mais cela finit par représenter des semaines… »

Au Blayais, lors d’une maintenance
On a démonté puis remonté dans le mauvais sens
Le ventilateur d’un diesel de secours
Ce qui aurait pu nous jouer de vilains tours

À Narbonne Orano Malvesi
Une détonation suivie d’un incendie
A légèrement blessé trois salariés
Lors de l’ouverture d’un fût de déchets

Le bidon contenait des matières militaires
Pourquoi a-t-il sauté ? Ça reste un mystère…
Selon les témoins, il y eut un léger pschitt
Puis le container a explosé tout d’suite !

À Cruas, des rejets sauvages :
Tritium, hydrocarbures, effluents de rinçage
Un véritable tonneau des Danaïdes
Rempli de sirop aux radionucléides !


Enfin Nogent 2 était à l’arrêt,
Son combustible dans l’eau se prélassait
Et là, incendie, coupure de courant
Dans la piscine, plus de refroidissement

Pour éviter le sauna, restaient deux diesels
L’un d’eux, ce jour-là, n’était pas fonctionnel
Mais amis parisiens, soyez rassurés
L’autre a parfaitement démarré…

L’Autorité de Sûreté Nucléaire
A veillé sur Nogent pendant la nuit entière
La piscine turquoise a – comme c’est émouvant,
Retrouvé son courant dans le soleil levant…

La pensée du jour

« Si, par crainte un peu mystique des risques des rayonnements issus des corps radioactifs, on ne construisait pas de centrales nucléaires en France, on risquerait d’aboutir à une crise de l’énergie bien plus grave et, finalement, à avoir des troubles sociaux : révolution communiste ou fasciste, avec des répressions, etc, qui représenteraient un nombre de victimes infiniment plus grand que ces accidents, hypothétiques et très peu probables, que nous envisagions. »
Francis Perrin, 1974 – source

Ou, pour le dire d’une autre façon,
Mieux vaut l’accident nucléaire que la révolution !
Voilà qui fera, au soir du réveillon,
Un excellent sujet de conversation…

C’est la fin de ce bulletin, merci de votre confiance
On se retrouve bientôt pour de nouvelles défaillances

sources

rtbf / réacteurs nucléaires indisponibles
rtbf / l’impressionnante dégradation du béton de Doel 3
dessin animé allemand / « Tihange – was wäre, wenn… ? »
archive ina 1974 « Énergie nucléaire la France contre-attaque »

P.-S.

Les créations de La Parisienne Libérée sont placées sous licence creative commons CC BY-NC. Premier diffuseur de cette vidéo :  Basta ! [18 décembre 2018] – La Parisienne Libérée sur Basta !